Killing November T1 d’Adriana Mather

Note : 4 sur 5.

Écrit par Adriana Mather et publié chez les éditions Pocket Jeunesse ( 2020 ).

Genre : young adult, thriller.

Découvrez mon avis sur
le second tome !

Au sein d’une forêt dense et truffée de pièges se cache Absconditi, une académie secrète et coupée du monde. Cette école ultra-élitiste est réservée aux enfants des Familles, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. C’est un endroit où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle raison obscure son père l’a placée là. Elle semble inadaptée à un tel environnement. Elle devra pourtant s’y faire et vite. Car lorsque le corps d’un élève est retrouvé sans vie, c’est vers elle que les regards accusateurs se tournent. Pour prouver son innocence – et survivre -, November va devoir fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Familles…

Tout est poison, rien est poison : c’est la dose qui fait le poison.


UNE ACADÉMIE QUI N’EST PAS SANS MYSTÈRES

Mince, moi qui ne m’attendais pas du tout à grand chose avec ce roman, je suis agréablement surprise ! C’est surtout l’environnement proposé avec cette histoire d’académie qui m’intéressait. L’héroïne se retrouve effectivement du jour au lendemain propulsée dans un lycée où les enfants les plus importants d’une organisation secrète sont réunis pour des cours assez spéciaux.. Lancé de couteaux, tir à l’arc ou encore cours de poisons sont au rendez-vous !

Killing November et moi, ça ne partait pas forcément très bien. À vrai dire, je n’envisageais même pas de me lancer dans le second tome avant même t’entamer ma lecture. On peut dire que j’y allais plus par curiosité qu’autre chose et finalement ça ne fait pas de mal – spoiler alerte : il a même pas tenu vingt-quatre heures. Il est vrai que si le début me plaisait, c’était encore limite sur certains aspects. Je trouvais que l’héroïne pataugeait un peu trop et j’avais peur que l’on reste trop en surface. Puis plus les pages s’enchainaient, plus le tout devenait prenant et addictif. J’ai tout d’abord beaucoup accroché au cadre, dans cette académie où personne ne peut se fier à personne et qui en dévoile toujours peu mais assez pour tenir en haleine jusqu’au bout. Ce côté huis-clos était vraiment pal mal pour apporter une touche un peu plus sombre. Le lecteur se retrouve finalement aussi dérouté que l’héroïne ce qui permet d’aller de découverte en découverte à ses côtés, sans réelle introduction au préalable pour nous familiariser à cet environnement.

Je me suis alors retrouvée à beaucoup aimé suivre le trio formé Layla, Ashai et November qui découvre à nos côtés les mystères entourant une société secrète dont elle ne connaît rien et donc elle fait pourtant partie bien malgré elle. Les réactions ne cette dernière étaient parfois rébarbatives avec un ressassement constant de certaines question mais elle se révèle finalement bien plus débrouillarde et intelligente qu’elle n’y paraît. Si j’étais également sceptique à propos d’Ashai au début, je l’ai finalement beaucoup aimé, alors même que les pseudo-romances dans ces young adult un peu jeunesse me donnent souvent envie de lever les yeux. Concernant l’intrigue en elle-même, on est loin d’être dans du grand thriller et l’enquête était parfois trop facile, dans la mesure où j’avais deviné plusieurs trucs comme l’identité de l’héroïne. Mais au final, il y a pas mal de choses intéressantes, dont certaines que je n’avais pas anticipées, qui seront d’ailleurs beaucoup plus détaillé dans le prochain tomemoi qui disais n’en rester qu’à celui-ci.. – qui promet d’être totalement différent, un choix très judicieux. On est ici bien loin de romans de la même tranche d’âge comme La Conspiration de Maggie Hall qui sonnait très faux et peu crédible.

À mes yeux, c’est une lecture sympathique qui pourra en embarquer complètement certains comme en laisser indifférents d’autres. Il ne faut pas s’attendre à une histoire grandiose mais j’ai trouvé que l’auteure se débrouillait très bien pour ne pas rendre le tout aussi facile que ça en avait l’air. Une lecture qui au début tardait à s’imposer mais s’est finalement révélée très prenante !

Note : 4 sur 5.

6 réflexions sur “Killing November T1 d’Adriana Mather

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s